Bossapas, la rando des boss de la bosse – Randonnées en France et ailleurs

Chaque année vers la fin septembre, les randonneurs parisiens sont invités par Rando92  (FFRP) et ses partenaires du Conseil Général à venir à une très belle balade de 25 ou 33 km , à tester leur condition physique sur un parcours disons.. sportif .  La Bossapas fêtait en 2015 sa 8e édition mais hélas ce rendez-vous n’a pas connu le succès de l’an dernier . Les organisateurs estiment à environ 500 personnes le nombre de participants contre 850 en 2014. Il est probable que la météo ait découragé bon nombre de marcheurs. Tant pis pour eux  ! Car il n’est pas tombé une seule goutte de pluie ce 19 septembre . La température de 18°C était idéale.Comme son nom l’évoque, la Bossapas comporte des bosses. Juste pour nous rappelez, si besoin est, que le bassin parisien comporte de nombreuses forêts au relief marqué. Rien de spectaculaire, puisque le sommet naturel d’IDF doit culminé à 297 m et se trouve dans le Parc. Contrairement à d’autres randonnées parisiennes « sportives » la Bossapas ne se caractérise pas par la distance mais la dénivelée. le cumul proposé est effet  500 pour les 25km et  1100 m pour celui de 33km. La Bossapas donne surtout l’occasion aux randonneurs de se retrouver entre famille ou entre copains pour relever ce sympathique défi annuel. Certains viennent ici tenter d’améliorer leur record ou se tirer la bourre , d’autres randonneurs moins aguerris se frottent à cette distance inhabituelle au profil difficile.

Partie N°1 : la forêt de Fausses-Reposes . Située entre Versailles, Marne-La-Coquette, Sévres et Saint-Cloud, cette forêt se présente comme une immense cuvette bordée de collines. Les  deux étangs de Ville d’Avray  et leurs alentours offrent ici de belles balades et des aires de pique-niques très agréables. Rando92 a donc tracé l’essentiel de ses dénivelées  par une successions de bosses assez cassantes au départ de la gare de Chaville Rive Droite. Cette portion se révèle parfois un piège pour les débutants qui partent très vite et mesurent mal la longueur des parcours. De quoi se faire très mal à froid.  La Bossapas, c’est en effet 6 à 8 heures de marche !  Après une dizaine de kilomètres, les randonneurs  pointent une première fois leur carnet de route aux Etangs de Ville d’Avray, se ravitaillent  et repartent  par une longue montée vers la forêt de Meudon.

Partie N°2 : Les forêts de Meudon et Chaville . Après avoir traversé la D10, les participants se dirigent vers la gare de Chaville Rive Gauche. Après une grimpette assez raide, ils arrivent à l’orée de la forêt de Meudon. Celle-ci se présente comme un immense plateau. Le chemin qui mène au sommet est tortueux, étroit et plutôt sympa. Après les pluies de la veille, le terrain s’est avéré parfois glissant. Arrivé sur le plateau, la randonnée ne présente pas d’autres difficultés majeures. De longues allées  conduisent progressivement aux Etangs de Meudon,  au point de contrôle et ravitaillement N°2 et N°3. A cet endroit, les randonneurs se séparent. Les uns  reviennent vers Chaville pour terminer leur parcours de 25km , les autres repartent vers la forêt de Clamart pour une boucle de 8 km. La plupart des marcheurs stoppent ici pour un pique-nique  bien mérité au bord de l’étang après plus de 17 km au compteur.

Partie N°3 : le bois de Clamart. Depuis que je fais  cette randonnée de la Bossapas, je tombe toujours sous le charme de cette petite forêt. La végétation, le relief, la tranquillité, les chemins sinueux , tout me séduit  sur cette portion.  si l’on n’a pas trop souffert de la première partie sur Fausses-reposes et Meudon, cette boucle  supplémentaire est vraiment un vrai bonheur. Je m’y suis retrouvé quasiment seul, les 33 km annoncés  ayant refroidi une forte majorité de participants. Après un dernier pointage , il faut revenir vers Meudon et traverser cette forêt . On a ici plus de 30 km dans les jambes mais  les organisateurs ont planté là une dernière bosse de  50 m, histoire de d’achever les randonneurs ! Une ligne droite interminable conduit alors à Chaville pour une ultime remontée vers la gare et le village de départ.  Cette année, les organisateurs y proposaient une séance d’étirements et bien sûr un beau buffet.

Bossapas, la rando des boss de la bosse – Randonnées en France et ailleurs
4.9 (99%) 1568 votes